dimanche 4 septembre 2016

L'accordéon de la rentrée (2) : Orchestre Persiani, 1932



Ce sont les noces de la musette et de la guitare hawaiienne que nous célébrons aujourd'hui avec cette "Prière musicale" exécutée par l'orchestre de bal musette Persiani, où l'on peut entendre une mélancolie hawaïo-titi qui annonce un peu celle de "Mon amant de Saint-Jean". Cyril Lefebvre, le compilateur avisé de la magnifique anthologie, "Paris, plages d'Hawaii. Guitares hawaiiennes 1930", n'a pu déterminer qui était le guitariste sur ce morceau de 1932. Il est possible que ce soit Gino Bordin ou Alexandre Manara, les héros parisiens de la guitare hawaiiene des années 30. 


C'est en tout cas ledit Gino Bordin qui accompagne la version (pas piquée des hannetons) du grand classique que nous glissons en bonus ci-dessous.

samedi 3 septembre 2016

L'accordéon de la rentrée : Ismael Santiago (Porto Rico, 1967)


"L'accordéon de la rentrée sera tropical ou ne sera pas", a dit je ne sais plus exactement qui (mais vous retrouverez sans doute facilement) et la Cellule, jamais à court d'une idée improbable, a décidé de s'employer à vous en convaincre après un été de flemme fanatique.

Et pour commencer, direction l'île de Porto-Rico, quelques années avant la naissance de la tonitruante salsa. Le style en vogue est la plena qu'Ismael Santiago, inspiré par la cumbia ou le merengue, a l'idée de compléter par un accordéon. Le "sorcier de la sinfonia (le nom de l'accordéon sur l'île)" partage alors son temps entre New-York et son pays natal. Il invite ici le chanteur Angel Luis Toruellas à reprendre avec lui un classique de la plena.


Le titre se trouve sur la magnifique compilation Saoco (volume 2) du label Vampi Soul, que je ne saurais trop vous conseiller (le livret est aux petits oignons). En guise de bonus, voici un autre titre sans accordéon qui hésite entre pachanga, twist et cumbia. La rentrée ne se déplie pas si mal finalement!